Les balades à Brest et autour de Brest

Laurence Thomas, en charge d'une partie des visites guidées à l'office de tourisme, vous a fait une petite sélection de balades hors des sentiers battus.

Afin de présenter des propositions gratuites et extérieures, j’ai sélectionné principalement des balades qui mettent en valeur un ouvrage, un site historique ou qui racontent une petite histoire.

Brest

Maison Blanche – quartier Saint-Pierre

Le petit port de Maison Blanche avec sa petite plage de galets et ses petites cabanes de pêcheurs colorées est un lieu original. L’ambiance y est très sympathique. En empruntant le sentier côtier, on rejoint le jardin de Sainte-Anne qui offre un magnifique panorama sur la rade de Brest. Le jardin comporte des sculptures de pierre réalisées par les artistes Véronique Millour et Philippe Meffroy.

Jardin de Kerbonne – quartier Quatre Moulins

Jardin belvédère situé au-dessus de la route de la Corniche, il offre une vue exceptionnelle sur la base navale, la rade et son goulet. Surplombant les installations de l’arsenal, c’est ici que s’élevait autrefois « la maison de l’espion » d’où l’on pouvait aisément observer les mouvements des navires. Ce jardin comprend une variété végétale et notamment quelques arbres remarquables.

Le bois de la Brasserie à Lambézellec.

C’est un agréable lieu de promenade. Le viaduc qui surplombe le bois contribue au charme du lieu. Autrefois le célèbre « train-patates » reliant Brest à Ploudalmézeau empruntait le viaduc. Aujourd’hui, ce pont métallique construit à la fin du XIXe siècle offre aux promeneurs un beau panorama.

Sentier et quartier du Merle Blanc – centre-ville

Empruntez le sentier qui longe la voie ferrée à partir de la gare SNCF. Il offre une belle vue sur la rade et le port de commerce. Le quartier du Merle Blanc, situé à flanc de falaise entre la voie ferrée et le port de commerce, est un témoin du vieux Brest. Avec ses maisons accrochées à la falaise, son étroite rampe à escalier et ses petites ruelles, ce quartier provoque un sentiment de dépaysement.

Plouzané

Batterie du Mengant

Sur le GR 34, la batterie du Mengant fait face à la batterie de Cornouaille. Toutes deux construites au XVIIIe siècle, elles font partie des fortifications entreprises par Vauban pour protéger l’entrée de la rade de Brest.  Aujourd’hui, il ne reste que la partie basse de l’ouvrage en forme de demi-cercle située à ras de l’eau (elle permettait de toucher la coque des navires), la partie haute de cette époque n’existe plus. Au XIXe siècle une petite digue est rajoutée pour former une petit port. À noter la présence d’une rampe funiculaire installée en 1964 qui aujourd’hui n’est plus utilisée. La découverte de cet ouvrage en se promenant par le sentier côtier est assez inattendue.

Bohars

Étang de Kerléguer

Prenez le chemin de randonnée à Penfeld et remontez vers l’usine de production d’eau potable de Kerléger. Cette retenue d’eau a été construite par les américains en 1918 pour alimenter leurs camps de soldats et notamment celui de Pontanézen qui a accueilli jusqu’à 80 000 personnes. Le tour de l’étang offre une belle balade et au passage découverte des deux moulins encore en activité dans la vallée, le moulin Neuf et le moulin du Beuzit.

Plougastel-Daoulas

Pointe de l’Armorique

Le belvédère de Kerdéniel, situé au-dessus d’un blockhaus, offre un panorama exceptionnel sur la partie sud de la rade de Brest. On aperçoit l’île de Bindy, la presqu’île de Crozon, le Ménez-hom, Lanvéoc, l’île ronde et les deux « ducs d’Albe » construits en 1941 par l’organisation TODT. Ils étaient destinés à l’amarrage des cuirassés allemands et devaient accueillir le Bismarck qui fut coulé au large de Brest. À proximité, le petit port typique de l’Auberlac’h. Autre curiosité, on peut y observer le sillon de l’Auberlac’h, un phénomène géomorphologique qui s’est formé naturellement tout au long des derniers millénaires.

Le Relecq-Kerhuon

Pointe Sainte-Barbe

Rejoignez le lavoir Feuteun Aon situé au bord de la grève et continuez le sentier à travers le bois de Sapins. Très belle vue sur la rade de Brest, Plougastel et l’Elorn. On passe sous le pont Albert-Louppe et le pont de l’Iroise. Le pont Albert-Louppe a été inauguré en 1930 par Gaston Doumergue, Président de la République française. Le pont détenait le record mondial de portée avec ses trois arches de 186 m. De chaque côté du pont, des sculptures de René Quilivic symbolisent la Cornouaille au sud et le Léon au nord. Le pont de l’Iroise, inauguré en 1994, est un pont à haubans. Le bois s’étend jusqu’à Camfrout, un ancien petit port de pêche.